Mois : décembre 2013

Marathon de Boston 2013

Mon « bon chrono » à  Rome en 2012 (marathon 3h04) m’avait qualifié pour Boston.
Tout heureux de ma qualif et à  quelques jours de mon départ pour le Grand Raid 2012, j’ai commencé le processus d’inscription pour Boston un vendredi 21 sept 2012… Après quelques semaines d’attente, je recevais officiellement ma confirmation d’inscription ! YES !!!
Me voilà  embarqué dans la préparation sur 8 semaines de l’un des plus prestigieux Marathon de la planète avec mon ami Mickael Dedenis et on ne le savait pas encore, un marathon qui allait malheureusement rester dans les annales et dont on reparlerait longtemps…

J’ai tardé à  faire ce compte rendu pour plusieurs raisons :

  • L’attaque terroriste qui a coûté la vie à  3 personnes et mutilés des dizaines d’autres … Donc pas très envie d’écrire de compte rendu.
  • Mon énorme déception quant-à  mon chrono de 3h21 alors que je visais moins de 3h … Un craquage dans les règles de l’art pour ainsi dire =)
  • On a quand même eu chaud aux fesses car sans faire dans le sensationnel, Foued et JC étaient à  l’endroit exact ou ont explosé les bombes… Pour eux à§a c’est franchement joué à  quelques minutes…

La ferveur

Alors je ne vais retenir que les bons moments en compagnie de Mika, Jean-Claude et Foued lors de ce trip en East Coast, une bonne équipe d’amis 2 coureurs et 2 supporteurs.
On retiendra la ferveur des Américains pour ce marathon, la foule qui encourage tout au long du parcours avec en point culminant le scream tunnel les filles du Wesley College au niveau du semi-marathon. http://www.youtube.com/watch?v=1OHDGlLJ3mc
Une ambiance de folie sur tout le parcours, j’ai beaucoup marché malade entre le 32eme et l’arrivée et là  le public et les coureurs ne te laissaient pas seul… que d’encouragements, obligé de repartir à  chaque fois et ne pas trop marcher car la foule t’obligeait presque à  ne pas marcher =)
Une organisation incroyable, des moyens presque sans limite pour le bien être des coureurs. Les sponsors qui donnent sans compter !
Le départ en school bus à  6h du mat est réglé comme du papier à  musique pour aller au départ avec une escorte policière, oui oui je ne suis pas un joueur de l’OM ou de l’équipe de France qui va à  un match, je suis un simple marathonien =)
A l’arrivée qui avait été tellement dure, c’est la 1ere fois qu’on me propose un fauteuil roulant, =))
Une bénévole qui vous met la couverture de survie sur les épaules, la suivante qui vous l’accroche avec du scotch pour avoir les mains libre …Ce genre de détails font la classe de ce marathon !
Bref une organisation de malade, rien n’est laissé au hasard ce qui malheureusement/heureusement servira quelques minutes après mon arrivée … !

Le drame

2 explosions ont retenti près de l’arrivée.
Et là  c’est vraiment une sensation bizarre, d’habitude on voit à§a à  la TV. à‡a part dans tous les sens, les autorités font évacuer les lieux, c’est le chaos.
Dieu merci, nous n’avons rien tous les 4. Direction notre hà´tel.
A notre hà´tel des policiers et l’armée sont là , ils inspectent tous les hà´tels à  priori.
L’aéroport international va être fermé jusqu’au mardi. Les téléphones cellulaires sont brouillés. des rumeurs sur d’autres bombes courent …
Bref, grosse panique.
Malgré la fatigue, le décalage horaire tous les 4 nous n’arrivons pas à  dormir, il est environ 2h du mat 8h en France et nous sommes debout dans notre chambre, nos téléphones n’arrêtent pas de sonner.
Quand nous sortons de notre hà´tel le lendemain, c’est une ville de Boston en état de siège que nous trouvons: L’armée, la Police, le FBI, le Swat …. Bref tous sont là .
Bizarrement, une certaine communion ce fait, nous nous baladons avec nos vestes ou sweet aux couleurs du marathon. les gens nous sourient, nous parlent même l’Armée et la Police nous font des signes quand ils nous voient =)
On restera quelques jours à  Boston avant de rejoindre Big Apple.

Je pense qu’on refera le Boston Marathon, on peut pas rester sur cette horreur …

Ali

SaintéLyon 2014 – Reco à  J-4

(un message de Patrice, rédacteur runner invité de ce blog… que nous remercions !)

J’ai fait hier soir – départ à  19h30 avec -3°C et un peu de vent – le relais St Christo – Ste Catherine avec deux gars de Brignais qui voulaient découvrir le parcours en conditions de course. Pied total, galère, parcours sportif… à  chacun son ressenti.

Il y a encore beaucoup de neige dès la sortie de St Christo (il y en a avant aussi) et les traces disparaissent au bout de 500 m dans la première cà´te. Ensuite c’est congères et neige soufflée dans laquelle on s’enfonce à  chaque pas. Ca dure (hormis la route bien dégagée) jusqu’au dessus de Croix Bicouri o๠nous avons trouvé la pelleteuse à  chenille plantée dans une congère (elle aura certainement continué son boulot).

Ensuite dans sa trace (2 km) jusqu’au Moreau c’est le pied avant 800 m de bitume verglacé et le nouveau contournement du Fayard et ses grosses congères en place, vierges de toute trace plus deux gros arbres tombés en travers du chemin (je ne serai pas étonné qu’ils suppriment ce morceau aussi).

La remontée vers les crêtes est en très bon état ainsi que la moitié de la descente au dessus de Sénevas pour contourner le Chatelard avant une zone boueuse vers le bas et un bon chemin pour remonter jusqu’à  la route et le relais de Ste Catherine.

La vue depuis les crêtes sur les lumières de la vallée du Giers et le ciel étoilé au dessus de nous valaient le déplacement même si nous avons mis près de 2h15 pour sortir de cette galère, plaisir total…

Depuis j’ai fait le secteur Ste Catherine / Soucieu, les conditions y sont normales pour la SaintéLyon même dans les bois et ne justifient pas de commentaire particulier.

Je vous espère le même temps (météo et pas chrono) pour samedi.

Patrice

NDLR : on suivra Jérem en relais (piece of cake après la DDF :-)), Jean-Paul – Puillet, équipe Spode – sur la SaintéExpress et Bénédicte – association Enfants & Santé – sur le nouveau parcours 75.

Bookmark and Share

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén